mardi 26 décembre 2017

3 jours dans le far west australiens




Après avoir dit au revoir à Darwin et accumuler vingt et une longue et épuisante heure de bus à travers le bush australien me voilà belle et bien à Alice Spring. Premier point de rendez-vous : l'agence de voyage pour confirmer mon booking puis direction l'hôtel pour un saut dans la piscine bien mérité.

15 mai 2016 :
Une fois mon imposante valise enfermée à double tour dans les vestiaires de l’hôtel, je suis belle et bien prête à partir pour trois jours et deux nuits dans le bush australien et puisque l'Australie ne serait pas l'Australie sans ça : la première partie de la journée se résume à rouler vers Ayers Rock dans notre mini-bus.
Notre premier arrêt et première mission : ramasser du bois pour le feu de camps de ce soir, puis rejoindre le campement afin d'y déposer nos affaires avant de repartir sur la route pour découvrir l'emblématique Uluru.
Ce rocher géant de neuf kilomètres de circonférence, 3 de long et 350 de hauteur vieux de 500 millions d'années.
Balade de 2 heures autour de Uluru, où j'admire Mutijulu waterhole et les peintures d'une cave aborigène. Il est possible d'escalader Uluru sur 1,6 km mais cela transgresse un important lieu sacré aborigène, il n'est pas vénéré dans sa globalité seulement certains sites le sont d'après les aborigènes Anangu. Ensuite, dîner devant le magique coucher de soleil de Uluru.
Première nuit à la belle étoile dans nos fameux swag australiens (un immense sac de couchage en toile imperméable dans lequel il y a un matelas et un oreiller intégré) autour du feu de camps, super ambiance après une journée bien fatiguant.

16 mai 2016 :
De bon matin, nous reprenons la route vers Uluru afin, pour cette fois-ci, de pouvoir admirer le lever du soleil accompagné de pain beurre (salé) pour le petit déjeuner : oui, oui. Les couleurs du rocher ne cesse de changer en fonction du niveau du soleil dans le ciel, de toute beauté. Dans notre dos se trouve Kaka Tjuta (signification « beaucoup de têtes ») anciennement appelé les Olgas situé à environ 30 kilomètres d'Uluru. Notre rendez-vous de l'après-midi pour une balade dans le bush avec récit de légende indigènes (des légendes par dizaines peuvent vous être racontées sur place ce qui rend le lieu d'autant plus magique à mes yeux). Puis dernier arrêt dans un musée consacré à la vie des indigènes. Ce soir avant de s'endormir autour du feu, on peut entendre les dingos. Faites de beaux rêves.

17mai 2016 :
Réveil compliqué à 4h30 du matin, pour assister au lever de soleil à Kings Canyon, une fois au sommet, on en prend plein la vue, balade de 3/4 heures avec vues sur des paysages magnifiques notamment sur les vertigineuses parois de grès ou encore sur le Jardin de l'Eden, un trou d'eau continuellement présent entouré d'une multitude de végétaux diverses. Fascinant de trouver autant de végétations dans un endroit pareil. Malheureusement la journée passe à une vitesse folle et nous voilà sur la route du retour (possibilité de s'arrêter pour une balade à dos de dromadaire de course pour ceux qui veulent) puis Alice Springs et le retour à la civilisation.

A savoir : le parc national d'Uluru-Kata Tjuta est géré par le peuple Anangu, qui vit sur ces terres depuis plus de 22 000 ans

The Rock Tour : 375$, un prix correct pour un super tour et surtout une superbe ambiance.
Hôtel : YHA Alice Spring 




mercredi 6 décembre 2017

3 jours à Berlin



Après quelques jours à l'Ouest de l'Allemagne (Cologne, Bonn) me voilà à Berlin pour trois courtes  journées. Bien entendu, j'ai affaire à un temps digne d'Octobre, alors c'est sous mon énorme manteau et un plaide gigantesque que j'affronte l'arrivée de l'hiver. Programme de ma première journée à Berlin : les principaux monuments de la ville, mais tout d'abord brunch dans un super café (Walthers Coffee). Puis, je me dirige vers Postdamer Platz afin de visiter le centre de Berlin, une fois arrivée, je fais face à une énorme place où je reste perdue dix bonnes minutes avant de tomber sur une carte libératrice. Je suis entourée de bâtiments ultra modernes par rapport au reste de la ville, mais surtout des galeries commerçantes gigantesques où je me perds quelques temps avant de me décider de rejoindre le mémorial de l’Holocauste, principale raison de ma venue ici. Un mémorial dédié aux Juifs assassinés pendant la seconde guerre mondiale qui réunit des milliers de blocs de pierres en plein coeur de Berlin. Je prends ensuite la direction de la porte de Brandebourg, monument le plus important de Berlin, autrefois symbole d'une ville divisée (mur de Berlin), elle aujourd'hui tout son contraire.
Une pluie fine s'invite rapidement à ma visite, Ben se décide donc à me rejoindre pour m'aider à terminer ma journée en voiture : bien plus sympa. Notre premier arrêt se fait à l'île aux musées qui regroupent cinq musées, arrêt rapide devant le palais de Reichstag malheureusement en travaux puis passage par l'imposante et magnifique Cathédrale de Berlin, puis Ben m'emmène sur le toit d'un immeuble qui m'offre une vue très sympa de tout Berlin sous la brume … Comme la pluie persiste, nous décidons d'aller voir une exposition super intéressante sur Gordon Parks à la C/O Berlin Foundation après un rapide arrêt à Siegessaule un très onéreux et beau cadeau de la France à l'Allemagne. La soirée se termine dans un bar autour de nombreuses bières, d'un billard et d'un jeu de fléchette.

Le lendemain pas très tôt, je prends le métro en direction l'East Side Gallery, une partie du mur de Berlin est désormais entièrement recouverte de Streat Art. Le mur s'étend sur 1 kilomètre et je fais le demi-tour en longeant le Spree (rivière qui traverse Berlin) qui m'offre une vue sur l'Oberbaumbrucke (très joli pont en brique sur deux étages). Goûter à Starbuck avant de retourner vers Posdamer Pratz pour découvrir le Checkpoint Charlie, ancien poste de frontière qui permettait de traverser le mur de Berlin pendant la guerre froide puis, finalement je rejoins l'appartement après cette très courte journée.

Pour mon dernier jour, c'est journée shopping puisque Berlin est sacrément bien équipé à ce niveau-là, premier rendez-vous à Kurfürstendamm une longue avenue digne de nos Champs Elysées avec un arrêt à l'Eglise du souvenir entre deux magasins. Puis, je rejoins le centre commerciale à Alexanderplatz où règne une cohue monumentale à Primark. C'est finalement bredouille (mon compte en banque me dit « merci ») que je finis par rejoindre la station de bus avec pour destination Paris.

Déplacement : Ticket journalier de métro pour 7euros, Berlin est très bien équipe une carte du plan de métro vous sauvera probablement la vie.
Eurolines : Paris-Bonn, 34euros. Berlin-Paris, 39euros. 
Concernant la compagnie l’allée de journée à été plutôt longue, le bus étant pas forcement ultra confortable et nous sommes arrivés avec une heure de retard à destination. Mais le retour, avec un bus de nuit c’est très bien passé, chauffeur sympa, pas de retard et le bus était plus récent et surtout presque vide : pratique. 

samedi 2 juillet 2016

Mon expérience Au Pairs




Être une au pair, c'est se brosser les dents avec du dentifrice Dora l'exploratrice, se transformer en pompier, chevalier, monstre géant et j'en passe, se redécouvrir un passion pour la pâte à modeler et la peinture à doigts, se faire les bras en pratiquant le porter d'enfant, connaître par coeur toutes les bandes sons des dessins animés et films préférés des enfants, de nouvelles rencontres, en quelque sorte une nouvelle vie à durée déterminée et de la joie et des larmes mais surtout de la joie.

Pourquoi et comment ? Je me suis lancée après le bac, j'aurais aussi bien pu me retrouver à étudier à l'étranger mais clairement ça a un coût, alors je me suis dis pourquoi pas devenir Au Pair. J'ai commencé à m'inscrire sur Au Pair World mon premier contact intéressant et intéressé, ce fut avec une famille du Canada alors pour le coup, c'était complètement l'opposé de l'Australie. Mais comme il faut rien prendre pour acquis, j'ai continué de chercher et j'ai trouvé un groupe Facebook Au Pair Australia et c'est ici que j'ai, contre toute attente, rencontré ma famille d'accueil. Le skype et les nombreux emails échangés avec ma host mum m 'ont réellement conquis donc j'ai choisi de m'envoler pour 9 mois au pays des kangourous.
J'ai fait le choix de partir toute seule (sans utiliser d'organisme) premièrement parce que ce service à un coût, plus du billet d'avion et ensuite puisque généralement pour les organismes, il faut pas mal d'expérience hors famille en baby-sitting et clairement, j'avais que des expériences en famille donc pas trop le choix.
Et je m'en sors très bien, j'ai énormément échanger par e-mail avec ma host mum avant mon départ et j'ai demandée les adresses e-mails des anciennes Au Pairs de ma famille d'accueil pour être sûre ! C'est ce que je vous conseille grandement et j'ai ainsi pu demandé beaucoup de conseils : bien pratique.

J'ai passée huit superbes mois avec ma famille d'accueil où je me suis occupée de deux têtes blondes australiennes de 3 et 5 ans et même si 90% du temps c'est du bonheur, les 10% restant ce n'est pas toujours facile. J'ai parfois pleuré à cause de mon absence d'autorité, j'ai quelque peu secoué leurs voitures, j'ai appris comment cuisiner les pâtes avec un milliard de façon différentes, j'ai parfois maudit l'éducation à l'anglais et l'inventeur des pistolets Nerf mais j'ai aussi eu des fou rires sans égal, des parties de cache-cache sans fin et des cheveux rose grâce aux batailles de peinture ou séance maquillage improvisée.

Quelques conseils : Profitez surtout de vos weekend pour sortir, visiter, passer du temps avec vos amies, vous reposez aussi et même si c'est très compliqué à faire comprendre à des enfants que vous avez des temps off, essayez de faire en sorte qu'ils comprennent pour profiter pleinement de vos week ends ce qui est pas toujours facile quand vous êtes à la maison.

Personnellement malgré mes séances de shopping compulsives et mes brunchs, j'ai réussi à économiser pour visiter du pays au maximum, ça aussi je vous le conseil fortement, autant en profiter.

Je rentre à la maison ressourcer et remotiver pour la reprise des cours en Septembre, avec un anglais compréhensible, des anecdotes et souvenirs pleins la tête, sans doudou, 5kilos en plus (presque que du bonheur) et surtout fière d'avoir réussi cette aventure. 




jeudi 16 juin 2016

Melbourne et alentours !



Premier pas à Melbourne sous la pluie, je file en navette pour le centre ville depuis l'aéroport puis Southern Cross et la joie des transports en commun dans une ville totalement inconnue commence. Je reste planter une bonne dizaine de minutes devant le plan et les horaires de trains avant d'abandonner et de me diriger vers le point d'information ou on m'explique comment rejoindre mon hôtel à l'aide du TRAM et me conseille d'acheter la fameuse Myki PT Card pour me déplacer. Une fois ma superbe carte et mon tout nouveau plan en main, je rejoins enfin l'hôtel ou j'y dépose rapidement ma valise avant de commencer l'exploration express de Melbourne !
Je rejoins rapidement grâce à l'aide précieuse d'une inconnue Federation Square d'où j'entreprends une balade rapide dans les rues alentours. Melbourne me rappelle un peu Londres par son architecture et New-York par tous ces humains qui marchent à la vitesse lumière. 
Après avoir retrouvée ma route, je prends une nouvelle fois  le tram pour Saint Kilda où je m'auto félicite de l'achat de mon tout nouveau k-way, une fois arrivée à la plage (où le vent nous vient tout droit de Bretagne pour sûr !!!), pause photo (et goûter) devant le fameux parc d'attraction Luna Park. Puis me voilà de retour en ville où je me balade en fonction de la liste de monuments que je veux voir (Queen Victoria Market, la bibliothèque d'Etat de Victoria,  le Parlement, le théâtre...). Je finis ma journée par une balade le long de Yarra River avant de rejoindre Fitrzoz un super quartier rempli de friperies et de magasins en tout genre, j'ai particulièrement apprécié ce quartier notamment Gertrude Street où de nombreux graffitis colorent les rues ! Ce fut un après-midi express dans Melbourne mais très agréable malgré ce ciel gris et les averses fréquentes.





Le lendemain réveil au petit jour (5 h 45) direction l'hôtel où mon guide vient me chercher à environ 20 minutes de marche, parce qu'aujourd'hui, c'est la Great Ocean Road ! Une fois le bus complet direction pour notre premier arrêt : Urquhart Bluff une plage sympa pour un arrêt café bien mérité après environ 2 heures de route ! Ensuite le fameux Memorial Arche qui définit vraiment l’entrée de cette fameuse route, Keneth River où des Loriquet de Yaamba (race de perroquets) affamés se posent sur nos têtes dès notre sortie du bus et d'où un koala est trop occupé à faire la sieste pour nous dédier son attention. Après arrive ensuite Cape Patton, qui nous donne une vue superbe sur les côtes de la Great Ocean Road, de nouveau l'arrêt pour un déjeuner bien mérité à Appolo Bay.  Une fois de retour sur la route, nous faisons une nouvelle pause à Maits rest rainforest pour une courte balade de 20 minutes qui fait du bien après tout ce temps dans le bus et le paysage très vert et humide est super. Nouvelle arrêt à Gibson step pour observer une des nombreuses plages de la fameuse route de l'océan, et 12 Apostles (ou plutôt 7 désormais) tant attendu qui nous offre une vue au top une fois de plus (pas mon arrêt préféré avec tous ces touristes). Notre avant dernier arrêt à Loch and Gorge et de loin mon endroit préféré d'où on peut emprunter  3 sentiers différents (des promenades très très très courtes (5/10 minutes et très facile) Un endroit légendaire puisqu’il raconte comment les deux seules survivants du naufrage du clipper Loch Ard ont survécu. Puis la journée touche à sa fin, et notre dernier arrêt a lieu à London Bridge un pont naturel depuis 1990 ou une partie du rocher s’est effondré avant de reprendre la route pour Melbourne ! Pour ce day tour, je suis parti avec Sightseeing Tours Australia, ce fut un super tour, super ambiance, guide au top et notre arrêt lunch très correct donc que du positif ! Une journée bien fatigante et le lit est bien mérité à mon retour aux alentours de 22 heures!





Le lendemain c'est au tour de mon cadeau d'anniversaire : le grand prix de formule 1 ! Un des nombreux événement sportif réputé de Melbourne. Je rejoins donc Southbank vers 8 h30 clairement excitée comme un puce pour prendre le transport commun mis en place spécialement pour l'occasion (et gratuit). La journée passe vite, trop vite même. L'ambiance est super sympa et je suis rentrée parfumée à la frite et au hot dog ! Le sourire aux lèvres malgré le bordel monstre pour sortir du circuit comme prévu avec un événement pareil. Une fois arrivée dans le centre de Melbourne, je rejoins rapidement mon hôtel pour récupérer ma valise avant de repartir pour le centre puisque cette nuit je prends le bus (7 h de route) pour rentrer à Canberra !

J'ai essayé (avec le peu de temps que j'avais) de suivre les conseils de Pauline
Fashion Blog et son City Guide : je vous le conseil le clairement.

Pour l'hôtel YHA Central : 32 $ la nuit
Pour ma carte de transport, la carte seule c'est 6 $ et j'avais mis seulement 10 $ sachant que j'ai essentiellement passé mon vendredi après-midi en ville et que dans le City Centre de Melbourne les transports en commun sont gratuits. 
Le day tour Great Ocean Road : 96 $ avec Sightseeing Tours Australia

Pour ma place de Formule 1 : Zone Premium James Boag (Turner 15), super emplacement, au total, avec l'entrée générale et la zone le prix était de 140 $.

samedi 14 mai 2016

Canberra alias la capitale discrète d'Australie




Situé entre Sydney et Melbourne, Canberra désigne un "lieu de rassemblement" en aborigène.
Concernant le climat : c’est l'hiver froid et l'été très chaud. Pour ce qui est de la culture : beaucoup de musées, le festival Floriade à chaque printemps, des parcs, des kangourous à loisirs et le siège du gouvernement. 

Si vous êtes un amateur de grande ville (autrement dit mon opposé), Canberra n’est pas vraiment fait pour vous. En tout cas, pas comparé à des villes comme Melbourne, Sydney et j’en passe.  Si vous cherchez une ville australienne sympathique et calme (aucun bouchon : Alléluia !), vous installez à Canberra est un bon choix à mon avis.

Le tour de la capitale est vite bouclé même si il reste des choses sympa à voir comme partout. Mais si vous êtes mordu par tous ces trucs culturels (musées, monuments politiques, mémorial...) alors hésitez pas Canberra est pour vous.

Activités dans Canberra (et ses alentours) :

Mont Ainslie pour avoir une vue de la ville sympa, vous pouvez aussi l'observer à partir de Black Moutain tower mais la vue reste plus jolie de Mont Ainslie (bien-sur ça reste mon avis et seulement le mien) 
Le parc national Namadgi (50 min de route à partir de Canberra) et la réserve naturel Tidbinbilla (10 $ l'entrée)
Balade à vélo où à pied autour du lac Burley Griffin, permet d'apercevoir l'ancien parlement et le carillon national.
Monuments à visiter : les deux parlements (l’ancien et le nouveau), le mémorial australien de la guerre et le musée national d’Australie.

Le festival Floriade au printemps (septembre) et Canberra Balloon spectacular (mars)






Détentes et food (adresse)

Pour rassasier ma soif de chocolat chaud : Oliver Brown où/et Koko Black.
Pour mon brunch du dimanche (et bientôt le votre) Eighty twenty 
Pour de bon burger : Grill’d 
Pour un repas entres amis : Cream (Café/Bar)
Pour un gouter copieux : Freakshake 
Sorties à la mer Mollymook (3 h de route), Batemans bay (2h de route)
J'ai eu ma première leçon de surf à Mollymook avec Mollymook Beach Surf School : Rien à dire, super professeur !
Les deux heures passent définitivement trop vite ! 

Pour mes séances shopping : Canberra Center et Westfield à Belconnen  

Pour mes sorties nocturnes : Uni Pub, Mooseheads, Playground, Treehouse, Monkey bar, ...

Et vous voilà renseigné sur Canberra ! 






lundi 25 avril 2016

Cake Ultime au Citron de Bernard Laurance !


J'étais en train de fouiller sur Pinterest pour dénicher une recette au citron (je fonds devant les citronniers de ma host mum) quand je me suis retrouvée sur le blog de la cuisine de Bernard et son fameux cake ultime au citron, 10 minutes plus tard Rupert et moi étions au fourneau.

Pour ce gâteau vous aurez besoin de :
200 gr de sucre,
120 gr de beurre fondu,
le zeste d'un citron,
165 gr d'oeuf (environ 3 oeufs),
150 gr de farine,
80 gr de jus de citron
et une demi cuillère à café de levure chimique.
Conseil : Bernard met 200 gr de sucre personnellement 170 gr ont suffit pour moi.

Et pour son glaçage : 25 gr de jus de citron ainsi que 130 gr de sucre glace. 

Commencez par préchauffer votre four à 170°C.
Faites fondre le beurre puis mélangez le au zeste de citron et au sucre (pour cette recette, vous n'avez pas à blanchir le tout). Ajoutez ensuite un par un les oeufs puis la farine, la levure chimique et finalement le jus de citron en mélangeant entre chaque ingrédient. 

Versez ensuite la pâte dans un moule à cake (beurré ou graissé) Bernard conseil un 160x80mm, la pâte doit arriver au 3/4 de la hauteur du moule. Personnellement, j'avais pas de moule de cette dimension, j'ai du en utiliser un plus grand résultat mon gâteau semble très bas mais il n'empêche que le goût était au rendez-vous alors... 

Puis enfournez 30 à 40 minutes, la lame d'un couteau doit ressortir sèche pour avoir la cuisson parfaite (personnellement j'ai du rajouter 5 minutes de cuisson donc hésitez pas en cas ou)

Une fois cuit, il faut que vous le démoulez à l'envers (sur une grille comme ça vous pouvez récupérer le surplus de glaçage avec l'aide d'une assiette) mais d'abord emballez-le pour qu'il conserve son humidité, laissez le cake refroidir à température ambiante. Profitez de ce temps là pour préparer le glaçage, il vous suffit de mélanger ensemble le sucre glace et le jus de citron ! 

Une fois le cake refroidi, ôtez l'emballage et placez une assiette en dessous de la grille puis recouvrez le gâteau avec le glaçage. 

Personnellement, j'ai attendu que le glaçage sèche naturellement mais vous pouvez aussi mettre le gâteau au four pendant 8 minutes à 100°C  comme l'indique Bernard


Et le tour est joué ! 

jeudi 24 mars 2016

3 jours en Tasmanie


A 240 km des côtes Sud-Est de l’Australie, l’état de Tasmanie, c’est l’île de Tasmanie et milles autres petites îles (merci wiki). Des températures plus humides et plus froides que le reste de l’Australie avec des étés à maximum 21°C (un peu comme à la maison…)
Si vous êtes fou de randonnée, si vous adorez les paysages variés, les endroits peu touristiques et sauvages : la Tasmanie est faite pour vous et les chanceux auront la chance d’apercevoir des kangourous, des wallabies ou encore des wombats. 

Première étape,prendre l’avion au départ de Sydney jusqu’à Launceston, jusqu’ici très facile (dormir, dormir, dormir) et navette jusqu’à l’Hôtel.

Le lendemain réveil aux aurores pour une journée randonnée à Cradle Mountains inscrit au patrimoine mondial (comme la majorité de l’île). Mon premier voyage comme une grande = mes premiers essais avec un tour opérateur. Pour la Tasmanie, j’ai choisi Tourtas, deux guides différents en deux jours plutôt chaleureux mais la cadence est folle et ils n’attendent pas forcément tout le monde pour les explications : plutôt dommage. Enfin bref, après quelques arrêts sur la route notamment à Sheffield où nous avons pu observer une galerie de peintures extérieures (sans grand intérêt), nous voilà belle et bien à Cradle Mountain pour 3 h 30 de marche. 
Le guide nous abandonne sur le parking et je rejoins Kaï rencontré sur place pour notre après-midi randonnée. Notre choix de balade consiste à rejoindre le Marions Lookout en passant par Wombat Pool et d’ensuite redescendre pour entamer la marche qui fait le tour du lac Dove (la descente est très raide). La balade se complique légèrement entre Wombat Pool et Marions Lookout : ça monte, ça monte mais cela reste très réalisable et la vue une fois arrivée à Marions Lookout, cela ne vous fera pas regretté (montagnes à perte de vue et vue sur le lac Dove et autres). Les plus chanceux auront la chance de pouvoir se balader pendant plusieurs jours notamment avec l’Overland Track, une randonné de 6 jours qui part de Cradle Mountain et se termine au Lake Saint Claire. 
A notre retour, nous avons eu la chance d’apercevoir un wombat, mon tout premier ! Dernier arrêt dans une usine de fromage Tasman, le fromage est très connu, point important pour les gourmands ? 
Important : Ici les températures les plus chaudes en été sont de 21°C donc penser à prendre des vêtements chaud surtout si vous décidez de découvrir la Tasmanie en dehors de la saison chaude puisque Cradle Mountain est très souvent enneigé. 

Le lendemain, départ pour Wineglass Bay (nouveau guide mais toujours Tourtas) premier arrêt dans un Zoo miniature (Nature World – Bicheno Wildlife Park) où j’ai pu prendre ma première photo à côté d’un kangourou (il est d’ailleurs aussi possible de leur donner à manger). J’ai aussi pu observer l’emblème de la Tasmanie : le Devil de Tasmanie qui est malheureusement très compliqué à observer dans son état naturel étant en voie de disparition. des wombats, pas mal de serpents, des Emus et d’autres animaux typiquement australiens. Nous reprenons ensuite la route avant de nous arrêter pour une courte marche très facile (30 minutes) en direction du CapTourville Lookout qui nous offre une vue super sur les côtes et l’océan. Toujours dans un endroit super naturel, les mêmes planches de bois qu’à Cradle Mountain nous montre le chemin à prendre. Puis c’est jusqu’au Wineglass Bay lookout  : une vue à couper le souffle (dommage que le soleil n’était pas au rendez-vous) sur une des plus belles plages du monde. Point négatif de cette sortie : par manque de temps impossible de descendre sur la plage…Nos deux derniers arrêts sont consacrés à Honeymoon et Sleepy bay deux magnifiques plages : comment bien finir sa journée. 

Mon dernier jour en Tasmanie était consacré à la visite de Launceston, j’ai donc rejoint le centre-ville à l’aide de la carte distribué à l’hôtel en début de matinée (balade dans les petites rues, un peu de shopping, courte sieste à City Park…). A midi, j’étais de retour à l’hôtel, je suis donc allée marcher du côté de Cataracte Gorge, un endroit très naturel et très agréable. Vous avez le choix de monter par téléphérique ou à pied (à peine 5 minutes de marche) pour rejoindre différentes balades. J’ai fait 3 courtes marches qui offraient toutes une vue sur la rivière plus où moins similaire. Ensuite ce fut baignade dans le lac (piscine extérieure juste à côté pour ceux qui préfère) bien mérité après ces 3 jours de promenades puis retour à l’hôtel pour se préparer à rentrer. Ce dernier jour était donc beaucoup plus calme. 

En résumé trois jours absolument géniales où j’ai pu observer des paysages très divers. Légèrement déçue de pas avoir eu plus de temps, j’aurais aimé aller faire un tour du côté de Port Arthur (ville historique), de Bruny Island et pourquoi pas visiter l’Ouest de l’île réputé pour son côté plus sauvage. Mon conseil : prévoir 1 semaine et non 3 jours  pour avoir le temps d’en voir un maximum.

Launceston aéroport Shuttle bus, 15$ l'aller, 25$ l'aller-retour.


Hôtel : YHA Launceston. 


FIND ME ON




Rechercher dans ce blog

About


Carmen, 18ans, à la recherche de sa place dans le monde, vivant quelque part en Australie. Ici pour partager ses découvertes génialissimes comme désastreuses. Désormais, apprentie cuisinière, baby-sitter à temps plein, dévoreuse de romans et en quête d’aventure.